panier

Retardateur

Yves Richez : mentor et chasseur de talents

Il y a quelques jours, j'ai proposé une rencontre à deux Zerudiens qui ne se connaissaient pas : Yves Richez et Claude De Piante. Yves possède un magnifique moulin dans la région de Nantes et c'est avec grand plaisir qu'il nous a accueilli avec Claude. L'idée était aussi de les faire s'interviewer mutuellement. Et aujourd'hui, je vous propose de découvrir le premier échange autour de la pédagogie... Pardon d'andragogie, qui se réfère à la formation pour adulte.

Principes d'un enseignement efficace

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Yves est un ami de longue date. Qui d'ailleurs m'a "mentoré" il y a longtemps pour me permettre de développer toute mon activité sur la mémoire. C'était à la fin des années 90. Depuis, j'ai vu Yves emprunter une trajectoire ascendante : de simple consultant en prise de parole en public, il est devenu Docteur en Sémiologie et a soutenu une thèse autour de la détection et l'actualisation des potentiels. Créateur du protocole TalentReveal, il enseigne par ailleurs les fondamentaux du mentorat et de la détection des talents.
Grand spécialiste des mots et de leur origine, vous allez apprécier dans cette vidéo la précision du discours de Yves, interviewé par le non moins remarquable Claude De Piante, dont vous découvrirez l'interview la semaine prochaine :
Retrouvez les travaux de Yves sur Zerudi : https://richez.zerudi.com/
Et tout le protocole TalentReveal : http://www.talentreveal.com/
Laissez-nous votre commentaire ci-dessous :

Vos réactions (5)

Wow ! Quel sujet passionnant ! J'émets tout de même un bémol quant à l'importance des mots que donne Yves, malgré sa connaissance étymologique, à mon sens trop mis en premier plan (il ne supporte pas certains mots, c'est fort quand même... ah ah !...), car entre ce que pense un homme et une femme, la culture, l'éducation, la tradition, la logique de la langue, sans parler de l'état d'esprit dans lequel nous sommes à l'instant T où on s'exprime, et je n'aborde même pas les obédiences de toute appartenance confondue, ce sont plusieurs mondes même si à la base, il était question de se dire la même chose, eh eh. Un débat sans fin, nul doute. Je salue néanmoins le fait qu'il nous pousse à gratter la surface pour aller au fond des choses, ainsi qu'à se remettre en question. Je dis tout cela avec BIENVEILLANCE, et je précise pour Yves, confucéenne... J'avoue, elle était facile celle-là ! Bravo à vous 2 pour cette vidéo qui ne laisse pas indifférent et c'est ça qui est intéressant ! :D

par Visiteur , il y a 4 ans

PS : Le 1er message est de Linoa, d'habitude il y a ma photo et tout mais j'ignore pourquoi ce n'est pas le cas ici alors que je suis bien connectée... ;)

par Linoa , il y a 4 ans

Bah nous, tu sais, les marseillais... :)

par Vincent Delourmel , il y a 4 ans

Bonjour Linoa, merci d'avoir pris de votre temps pour écrire votre post. Vous avez raison de souligner un point et je me dois de le rectifier. Ce n'est pas le mot "bienveillance" qui m'agace, c'est l'usage immodéré et souvent inapproprié de ce que ce mot implique comme attitude dite morale. Ce n'est pas tant aux que j'accorde de l'importance - comme je le dis - mais à ce qu'ils montrent du point de vue dynamique et figuratif. Voyez-vous, le propre du débat, c'est qu'il y a sujet de "discussion", or ce sujet est souvent amorcé par l'idée que chacun se fait de la dite idée. Mon travail scientifique et la manière dont je fais le choix de le conduire, m'amène à éviter les débats pour me centrer sur l'observabilité des "faits". J'aime les échanges, au sens premier du terme, car dans l'échange, se pose le principe d'un apport utile de l'un à l'autre : "voici ce que je t'apporte et voici ce que tu m'offres". C'est comme cela que la recherche scientifique progresse : par l'échange. Enfin, pour avoir quelque peu voyagé dans le monde, j'ai pu observer que malgré les "écarts" et les "différences", lorsque vous arrivez à percevoir la réalité sous-jacente aux propos, alors vous pouvez entrer dans une "communication" où l'échange est d'une richesse dense.
J'ai bien noté votre bienveillance confucéenne ;-). Au plaisir de vous lire.
Bonne journée Linoa.

par Yves RICHEZ , il y a 4 ans

Il manque un mot dans cette phrase : "Ce n'est pas tant aux (mots) que j'accorde de l'importance"

par Yves RICHEZ , il y a 4 ans

Très instructif ! Cela me parle d'autant plus que je fais partie de ces personnes qui ont tendance à vouloir donner un maximum d'informations dans le temps qui m'est imparti...à tel point qu'il y a quelques mois, une personne qui était venue me voir a fondu en larmes alors que je lui donnais des informations. Quand je lui ai demandé ce qu'elle avait, elle m'a répondu : "c'est trop ! je ne peux pas assimiler tout ça. Je suis perdue". Ce qui a provoqué une profonde remise en question chez moi. Et votre partage ici me fait encore mieux comprendre ce que j'ai à rectifier. Donc, merci beaucoup Yves.

par Katell MAITRE , il y a 4 ans

Bonjour Katell, merci de votre retour. Les "savoirs" sont encombrants, la connaissance utile, car elle se corrèle de facto à l'expérience.
Belle continuation à vous et n'hésitez à suivre mes posts sur Facebook (la plupart sont ouverts à toutes et à tous).
Yves R.

par Yves RICHEZ , il y a 4 ans

Très intéressant. Je trouve cependant regrettable le terme d'andragogie qui peut porter à confusion du fait de l'origine grecque du mot andro qui signifie homme et par extension seulement adulte. Un terme plus neutre incluant les femmes serait plus actuel. Pour le reste l'approche est enrichissante.

par Fred Darevil , il y a 4 ans

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

panier

Retardateur