Talentprofiler

Testez Zerudi

Faut-il s'inscrire sur Datadock ?

Datadock : une base de données inter OPCA et Opacif
Datadock : une base de données inter OPCA et Opacif
Si votre fond de commerce repose essentiellement sur la prise en charge des organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA), alors vous avez forcément entendu parler du projet DataDock.
En deux mots, il s'agit d'une base de données unique entre une vingtaine d'OPCA qui permet (oblige ?) aux entreprises de formation d'attester leur conformité aux indicateurs imposés par le code du travail. Et des indicateurs, il y en a 21, rien que ça, répartis en 6 grands critères fixés par ce qu'on appelle le décret qualité de la formation.
En fait, pour faire simple : dans le milieu de la formation, il y a de tout et n'importe quoi. Or, comme l'état impose une sorte de taxe aux entreprises pour financer et inciter à la formation, il y a eu, comme toujours quelques déviances. Des tas de petits malins ont su aspirer certains fonds pour financer des formations qui étaient parfois un peu limite. Et comme il y a quelques dizaines de milliers d'entreprises de formations, qu'il n'y a pas de vraie règle sinon se déclarer à la Direccte, on a décidé de sévir un peu.

Au départ, l'idée est bonne

Soyons honnête : l'idée de tirer vers le haut, de favoriser la qualité est une bonne chose. Le problème, à mon avis, c'est cette méchante habitude de vouloir toujours tout compliquer avec des procédures loin de la réalité du terrain. Car le DataDock, sur le papier, c'est joli. Dans les faits, c'est une belle usine à gaz qui ne va certainement pas favoriser la qualité. Ou alors, si c'est le cas, il va aussi falloir proposer de passer le permis de conduire sur Internet : comment, sur la simple bonne foi d'un renseignement d'une série de questions sur le Web, parfois étoffées d'une série de documents, peut-on décemment juger de la qualité d'une formation ? Ne serait-il pas plus évident de contrôler puis accompagner un formateur dans sa démarche afin de lui apporter la dite qualité tant dans le fond que dans la forme ?

A qui ça profite ?

Quand je questionne les uns et les autres, il semblerait qu'un minimum d'une journée et parfois même 3 jours soient nécessaires pour renseigner l'ensemble des critères. A temps plein. Youpi. Déjà que se farcir la déclaration à la Direccte est une vraie partie de plaisir, de créer les conventions ou contrats de formations d'une légèreté exemplaire, de remplir le bilan pédagogique un moment super intéressant, il faut maintenant se farcir toute cette nouvelle procédure. What else ? Et à qui cela va-t-il profiter ? Aux petits formateurs ? Pas si sûr. Parce que mine de rien, c'est super technique le DataDock. Rien que les premières questions, vous ne savez pas exactement ce qu'ils veulent. Et en plus, tenez-vous bien : ça n'est pas parce que vous êtes DataDocké que votre formation sera forcément prise en charge. Que nenni, il ne s'agit que de montrer patte blanche. Après...
Bref, je ne suis pas loin de penser qu'au final, les budgets formations collectés aux entreprises deviennent une sorte d'impôt déguisé. Parce qu'à force de compliquer l'accès aux formations, ou pire de standardiser une action, on va surtout décourager et les apprenants (qui n'auront plus vraiment le choix) et les intervenants (qui vont en avoir assez).

Bon au final, on Datadocke ou on ne Datadocke pas ?

J'ai des tas d'amis qui ont attiré mon attention sur la date limite, l'enjeu, l'intérêt, la fin du monde : bref, sur DataDock. Ici on me dit que si je ne m'inscris pas et que je ne joue pas le jeu, je vais mourir. Là on me dit que ça ne sert à rien. Ensuite on me dit peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Après, me concernant, et concernant les Zerudiens, rappelez-vous aussi que notre vocation est d'extrapoler notre activité. Et que nous nous positionnons en tant qu'éditeur multi canal de contenus. Et de mon côté, j'avoue ne pas faire appel aux OPCA (ou très peu) pour le financement de mes interventions. Parce que j'interviens pour des réseaux, des entreprises, souvent dans des budgets événementiels. Et aussi parce que, soyons clair, les formations sur des sujets de type développement personnel (l'art de la mémoire en ce qui me concerne) ne sont pas super bien vues par les OPCA.
J'ai donc interrogé une pro en la matière : Martine Henry qui dirige sa propre entreprise de formation : CAP Ad Hoc, à Rennes :
Dans la vidéo, Martine Henry attire votre attention sur des alternatives, comme le RP-CFI, qui est un répertoire qualité et qui vous permet, moyennant quelques centaines d'euros, de vous référencer plus vite sur DataDock.
Remarquez, si vous galérez (ce qui est très probable) dans cette action de référencement, sachez que des experts en la matière vendent leurs services (comme quoi, ça profite toujours à quelqu'un) pour vous aider à remplir votre DataDock. Malin, non ?
Et vous ? Qu'en pensez-vous ? Avez-vous entrepris la démarche ? Allez-vous le faire ? Renoncer ? Dites-nous tout !

Vos réactions (4)

bonjour
très bonne vidéo. je voudrais des renseignements concernant la démarche qualité spécifique du doosier pole emploi à remplir.
ou faut-il aller pour cette démarche de qualité, afin de travailler avec pole emplio - Dringlimited@ gmail.com

par dring limited , il y a 3 ans

Je pense que le plus simple est de s'adresser à Pôle Emploi qui en effet possède sa propre démarche. Je ne connais pas spécifiquement les contraintes qualités imposées.

par Vincent Delourmel , il y a 3 ans

Oh la la c'est une opportunité le DATADOCK
pour faire la chasse à certains organismes et particuliers pas sérieux
C'est assez complexe ...... mais on n'y arrive
Bravo pour cela ......
J 'aime le sérieux ,
Il ne faut pas créer sa richesse sur le malheur des autres!!!!!@

par Sisi 972 centre art , il y a 2 ans

Intéressant... Je me demande s'il est question d'une date limite en ... juin 2019. Formatrice indépendante, peu au courant de ces dispositifs, j'ai failli avoir une mauvaise surprise en présentant une facture. Quelqu'un peut me dire si , sans certification, le challenge de Data dock vaut la peine d'y passer des heures, des jours?
merci pour toutes précisions!

par Mylor , il y a 1 an

En fait, Mylor, le DataDock, c'est un peu la partie "qualité" de votre démarche : documents, offre, contrats etc. Ensuite viendra la certification qui deviendra probablement obligatoire. Dans tous les cas, si vous utilisez les fonds de formation, vous n'aurez pas d'autre solution de vous conformer à ces nouvelles directives.

par Vincent Delourmel , il y a 1 an

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Talentprofiler

Testez Zerudi