Langage non verbal

Créez de belles pages

Et si vous organisiez votre propre événement pédagogique ?

Et si vous organisiez vos propres événements ?
Et si vous organisiez vos propres événements ?
Gaël Allain en conférence pour le Congrès de la Mémoire
Il y a longtemps que je voulais créer un événement autour de la mémoire. En tant qu'expert, auteur et éditeur, exploiter ses connaissances, sa passion peut se faire de différentes manières : la formation, la conférence, l'écriture (livre, blog), la vidéo, la vente de méthodes en ligne, les webconférences, les produits dérivés... Bref, vous n'avez pour limite que votre imagination ! Et parmi toutes ces solutions, pourquoi ne pas carrément voir les choses en grand ? Pourquoi ne pas créer un événement pédagogique autour de votre thématique ?
Il y a un truc que j'ai appris durant toutes ces années : il vaut mieux être le premier à exploiter une idée que le second, ou le troisième etc. Dans mon activité liée à la mémoire, la concurrence est réelle. Des tas de personnes proposent des solutions pour mieux apprendre. C'est très tendance. J'ai un avantage certain : celui d'avoir été le premier sur Internet à le faire. Et c'est tout naturellement que je me suis laissé dire qu'il valait mieux être le premier à organiser un événement sur ce sujet.

Le premier Congrès de la Mémoire

C'était ce week-end. Pour l'occasion, comme j'aime l'idée de travailler en réseau, c'est avec Nicolas Lisiak et Cyril Maitre, deux Zerudiens que nous avons conçu cet événement : le premier Congrès de la Mémoire. J'ai la chance d'avoir toute mon expérience passée liée à la création d'événements. Entre ceux que j'ai pu organiser pour des clients, ceux liés à une journée dédiée à l'histoire de la magie, mon implication dans le Festival International de Magie (le plus important d'Europe), la mise en place de cette rencontre n'a pas été très difficile en soi.
Au départ, il vous faut des intervenants. Si possible de qualité. Je n'ai pas eu à chercher bien loin : j'ai utilisé le réseau Zerudi avec Cyril Maitre pour la pensée visuelle, Katell sa femme naturopathe qui est actuellement en train de développer son activité sur notre plateforme, Claude De Piante, hypnothérapeute qui vous a déjà été présenté ici, Gaël Allain, co auteur de notre dernier livre et mon ami Benoît Rosemont, mnémotechnicien de grand talent.
Katell Maitre : cliquez !
Katell Maitre : cliquez !
Claude De Piante : cliquez !
Claude De Piante : cliquez !
Cyril Maitre : cliquez !
Cyril Maitre : cliquez !
Benoît Rosemont : cliquez !
Benoît Rosemont : cliquez !
Ce premier aspect résolu, le plus difficile au final a été de trouver une salle... en estimant le nombre de participants. A 3 ou 4 mois de la date prévue, ce qui en soit est une très mauvaise méthode, nous avons préféré ne pas voir trop grand. Une salle de 100 places nous allait. J'avais vraiment envie que ça se fasse dans un théâtre. Et nous avons donc trouvé ce superbe endroit, complètement vintage : une usine complètement transformée en salle de spectacle. En fait, une école pour comédiens : La Générale, à Montreuil.

Comment ne prendre qu'un minimum de risque

La Générale
La Générale
La création d'un événement comporte un minimum de risques. Il faut vendre le concept à un nombre suffisant de personnes pour au moins amortir les frais : location de salle, déplacements des intervenants, hôtellerie, repas... Tout ça peut vite devenir une somme importante.
La première chose à faire, c'est non pas de sonder votre public car dans ce cas le piège est réel : un sondage donne une température mais s'agissant d'un événement la marge d'erreur est souvent très importante. C'est une chose de dire que ça nous intéresse. C'en est une seconde d'y participer physiquement.
Je vous recommande d'être plus direct : lancez la proposition. Si vous connaissez votre marché, vous savez si c'est une demande latente ou pas. Si vraiment vous ne savez pas, tentez dans ce cas le sondage. La proposition lancée, faites le bilan au bout de quelques relances. Avez-vous réuni suffisamment d'argent pour amortir ne serait-ce que la salle ?
Si c'est le cas, foncez. Car plus vous approcherez de l'événement, plus les gens s'inscriront (si vous faites des relances évidemment).

Votre événement est un succès ? Chouette...

Personnellement, ce premier Congrès de la Mémoire a été un succès. Je ne vais pas révéler ici tous les ingrédients qui nous ont permis de réussir cette journée, mais sachez une chose : si ça doit vous arriver, vous avez en main une formidable vitrine pour occuper durablement l'espace et commercial et médiatique de votre thématique.
Et si vous n'êtes justement pas le "premier" dans cette thématique que vous exploitez, misez sur le fait que vous pourriez bien le devenir plus vite que vous ne l'imaginiez. Surtout si vous êtes pro et sérieux bien évidemment.
Une remarque ? Un commentaire ? Dites-nous tout ci-dessous !
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Langage non verbal

Créez de belles pages