Construisez activité deux étapes

gamification

Comment arrêter de travailler

Et si on arrêtait de travailler ?
Et si on arrêtait de travailler ?

Si, comme de nombreuses personnes, vous souffrez lorsque vous administrez votre site... Si Internet vous gonfle... Si vous vous levez le matin avec cette sensation "d'aller au boulot"... Alors lisez ce qui suit :)

Entre nous, ça pourrait faire une bonne introduction de lettre de vente, non ? L'idée de cet article m'est venue alors que je tournais des vidéos en Martinique. En fait, pour être tout à fait honnête, il y a quelques années, quand je partais en voyage, souvent en solo, lorsque j'arrivais sur place je m'ennuyais très vite. Et dans ces cas là, la tentation est grande de "travailler". Et là, je me suis mis à culpabiliser : "attends, j'ai fait tous ces milliers de kilomètres pour faire ce que je fais au bureau ?". C'était un sentiment assez désagréable. D'ailleurs, je me suis toujours dit que ça devait être compliqué pour un gagnant du loto qui n'avait pas de passion, pas de vision : passés les premiers moments matérialistes où, a priori, le nouveau millionnaire s'achète tout ce qui semble lui manquer, ce nouveau riche a juste intérêt à avoir la tête sur les épaules. Sinon...

Joignez l'utile à l'agréable

Depuis, quand je pars, je m'assure d'avoir une "aventure" de programmée. Un objectif. Un truc fun. En l'occurrence, en ce moment, je prépare une série de vidéos qui verront le jour à partir de janvier prochain :

Pourquoi les millionnaires me font rire

Il y a une question que vous devez vous poser : que feriez-vous demain si on vous donnait 10 millions d'euros ? Je vous donne ma réponse : je continuerais à faire ce que je fais. En ce sens, comprenez juste que trouver votre voie, vous lever le matin pour la bonne raison, vous mettre en mouvement pour une cause à laquelle vous croyez fait de vous la personne la plus riche qui soit. Vous vivez "comme un millionnaire"... sans les contraintes.

A bien y regarder, la notion de travail renvoie souvent à la notion de pénibilité. Travailler, c'est suer. Je me souviens quand j'ai commencé ma carrière d'artiste magicien : il arrivait parfois que des spectateurs, à la fin de spectacles, me posaient cette question : "Ah c'était vraiment bien, on a passé un excellent moment : sinon, dans la vie, vous faites quoi ?". La question qui tue. Parce que pour beaucoup, s'amuser, prendre du plaisir, avoir du fun ne peut pas être associé au travail. Donc moi, depuis, c'est évident : je ne travaille plus. Je m'amuse.

Trouvez votre voie, votre cause ou un cause à défendre et vous ne travaillerez plus. Et vous dépasserez ce sentiment d'effort, de contrainte. Des tas de personnes autour de moi pensent que je travaille beaucoup. En fait non : je fais ce que j'ai à faire comme des milliers de passionnés.

Oui, mais il faut bien vivre non ?

Reste qu'évidemment, cette vision peut paraître "idéaliste" : des tas de passionnés ne parviennent pas à vivre de leur passion. C'est vrai. Si tout le monde y parvenait, ça se saurait et ça serait presque trop simple. La différence entre les passionnés qui vivent de leur passion et les autres tient en la capacité des premiers à se vendre. Un gros mot pour de nombreuses personnes, surtout dans nos cultures. Et pourtant, tous les jours vous vous vendez : à vos proches quand vous suggérez une idée, une sortie. Quand vous imposez un plat en famille ou un film ou cinéma. Quand vous défendez votre façon de faire dans votre passion. En général avec une contrepartie : vendre c'est juste échanger à sa juste valeur. Certaines cultures, par exemple en Inde, échangent une formation contre une autre : c'est la "monnaie" qu'ils utilisent dans ce cas précis.

Community manager 512 200 200

Sur Zerudi, on a mis en place une formation stratégique pour permettre à tous les passionnés, experts dans un domaine, personnes qui aiment transmettre de vivre de leur enseignement. Pas à pas ils apprennent à se mettre en avant, à écrire des lettres de vente, à promouvoir leur image, à engager ce qu'on appelle ici "La Roue du Succès". Rien d'automatique : pour certains Zerudiens le chemin est plus long que d'autres. Mais en intégrant notre réseau, vous avez l'assurance d'être épaulé. Voyez le détail ici >>

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Construisez activité deux étapes

gamification