economie connaissance

Inspirez

Les 3 règles fondamentales de la pédagogie

Pour votre pédagogie en ligne, inspirez-vous des fondamentaux de la pédagogie classique !
Pour votre pédagogie en ligne, inspirez-vous des fondamentaux de la pédagogie classique !
Je discutais avec un dirigeant à propos de la "mémoire d'entreprise" : comment former efficacement ses troupes quand on dirige un groupe de plus de 700 personnes ?
Dans la procédure de son entreprise, ce dirigeant tente des tas d'actions et notamment de la visioconférence. Le format, en direct donc, se veut relativement "court" : pas plus de 2h00 pour développer une compétence, un savoir.
2h00 ? En fait, c'est super long, surtout aujourd'hui : rappelez-vous que nous sommes à l'époque de l'interactivité, du "tout, tout de suite". Surtout, on est dans cette période d'infobésité où les informations nous arrivent de toute part. Et comme on ne sait pas dire non à cette masse d'informations, on cherche l'efficacité : "SVP, expliquez-nous les choses simplement et rapidement" !
Oui, sauf que malheureusement, c'est compliqué d'expliquer et de former en 5 minutes. A moins que...

Des règles essentielles pour favoriser l'apprentissage

Une bonne pédagogie, en général, s'appuie sur ces clés :

1) Un environnement positif

La relation à l'autre est primordiale. Si vous faites du présentiel, vous savez que le lieu où vous enseignez contribue à la réussite de votre formation. Une salle bruyante, sonore ? Vos apprenants se rappelleront que cette journée était fatigante. Un lieu trop froid ou trop chaud ? On vous reprochera d'avoir été soit trop long, soit soporifique.
Quand j'interviens, je m'assure que le lieu où se déroule la formation est adapté : il doit être chaleureux, bien éclairé, bien insonorisé, avec si possible une petite touche de convivialité. J'aime l'idée que les apprenants soient séduits par un lieu.

Et sur Internet ?

L'environnement sur Internet, c'est bien évidemment le design, l'ergonomie. Assurez-vous que votre site soit attractif au premier regard. Choisissez vos couleurs avec goût ou déléguez. Ne surchargez pas vos barres de lien.

2) Des objectifs clairs et précis

La plupart du temps, quand on veut se former, c'est pour résoudre un problème précis. On peut vouloir devenir un praticien dans un domaine ou juste profiter d'une méthode de ce domaine pour progresser. Vous devez proposer des solutions claires et précises. D'une part vous les vendrez mieux et d'autre part vous permettrez à votre prospect d'atteindre ses objectifs. Le mieux, c'est sans doute de diviser votre enseignement en courts modules pour coller au plus près des problématiques rencontrées.

Et sur Internet ?

Des modules courts, précis, avec des vidéos elles aussi courtes et qui répondent à des problèmes clairement identifiés : sur Internet, plus qu'en présentiel, maintenir l'attention et l'intérêt est un réel enjeu.

3) Des évaluations

Ne serait-ce que pour l'interactivité et la gestion de l'attention : proposez des évaluations les plus ludiques possibles. Des quizz, des mises en situations, des échanges, des challenges... Evaluer, ça n'est pas forcément noter : c'est mesurer l'écart entre l'objectif et la réalité.

Et sur Internet ?

Le web permet l'interactivité : des exercices en ligne, sous forme de quizz ou QCM sont possibles. Sur Zerudi, 5 exercices sont disponibles et 5 autres sortiront prochainement. Actuellement, vous avez accès notamment aux QCM, appariement, texte à trou, intrus et classement.

Adapter son enseignement sur Internet

Revenons à notre dirigeant : j'ai pu lui expliquer que l'enjeu pour son entreprise était en effet de transmettre des enseignements rapides. Et pour ça, la solution réside aussi dans le format : au lieu de proposer des sessions lives, pourquoi ne pas tourner des capsules vidéos courtes qui répondent aux problématiques précises ? Disponibles de partout, 24h/24 ?
Evidemment, plus l'entreprise a d'employés, plus la tâche est lourde : car il s'agirait de proposer des séquences pour chaque secteur d'activité : du manager au collaborateur terrain en passant par les différentes fonctions administratives.
Ceci étant, en créant des mini parcours, faciles à suivre, consultables à la demande, cette entreprise pourrait créer une véritable mémoire d'entreprise et favoriser l'intégration de nouveaux salariés.

Et pour un Zerudien ?

Sur Zerudi, l'enjeu est le même : vous permettre de diffuser votre enseignement le plus efficacement possible. Vous devez commencer par soigner votre image : le design, votre "photographie", vos vidéos. La relation de confiance passe par ce premier contact visuel, et vous le savez très bien. Vous devez si possible proposer des enseignements précis, courts, et mesurables. Votre élève doit pouvoir se projeter dans le temps et se voir passer d'un point A à un point B.
N'hésitez pas à insérer des exercices dans votre pédagogie, à vérifier le scoring de vos apprenants et interagir éventuellement avec eux !
Des idées ? Des remarques ? Une expérience à partager ? Ecrivez-nous ça ci-dessous !

Vos réactions (2)

Pédagogie : cher Vincent, merci de ces partages que tu nous offres. En voici un ; après vingt ans de pratique, j'ai capitalisé 6 principes que j'applique de manière systématique dans la formation pour adulte :

1/ L'utilité : le programme doit apporter un avantage pratique au participant. Il doit se dire "cela va m'être vraiment utile dès tout de suite".
2/ L'expérimentation : la montée en compétence n'est pas déclarative, elle est expérimentielle. Aussi, je travaille à associer de l'expérimentation à chaque nouvelle compétence. La personne doit se dire : "ha! Ça donne ça quand je fais ci !"
3/ Le précision sémantique : avec le temps et l'étude, j'ai observé que la quasi totalité des personnes ne connaissent pas les mots utilisés. Aussi, j'apporte pour chaque mot clé, leur origine étymologique, leur application concrète et au moins deux exemples imagés. Une personne qui enrichit son vocabulaire progresse plus vite et plus "large" qu'une personne qui ne fait que réutiliser les mêmes mots pour de nouvelles capacités.
4/ Le temps : je commence et termine toujours à l'heure. Les personnes se sentent respectées car leur temps est respecté. Dans ce temps, je travaille l'interaction de sorte que le "blabla" ne soit pas présent. Le point clé étant le passage à l'action.
Et l'action, c'est du temps.
5/ Le résultat escompté : je ne définis plus d'objectif depuis quelques années avec le participant, mais un résultat escompté. Pourquoi ? Parce qu'il est centré sur le réel à actualiser. Ce qui le rend bien plus souple. Qu'importe le chemin, l'essentiel est le résultat, même si, souvent, ce dernier diffère de l'image que l'on en a au début.
6/ L'entraînement : je travaille aujourd'hui sur de petits modules en présentiel (ou en distanciel) de 3 heures. Les personnes travaillent sur un point clé, puis l'on se revoit 5 semaines plus tard. Elles ont un entraînement personnel et reviennent avec de la matière pour progresser. Elle doit pouvoir dire : "j'ai expérimenté ceci et j'ai constaté cela. Ça marche !"

Bonne journée à toi :-)
Yves R.

par Yves R. , il y a 4 ans

Merci Yves : je me doutais que tu apporterais ces précisions ! :)

par Vincent Delourmel , il y a 4 ans

Bonjour Vincent,

Merci pour cet article avec ces propositions et celle de Yves qui m'ont tout de suite intéressé.

Apprenant comme tu le sais de manière plus sensoriel et kinesthésique, j'ai plus l'habitude de proposer des canaux d'apprentissage interactifs étant moins branché par les concepts et la sémantique.

Cela m'a fait créer des jeux variés pour la découverte des personnalités, des intelligences multiples en faisant, jouer, dansant, chanter, dessiner les participants, tout de suite on s’aperçoit que certain sont plus ou moins à l'aise sur ces différentes propositions.

Je commence toujours par une phase pour permettre aux participants de poser leur attention et de revenir à la réceptivité.

Puis il y a aussi les partages sur le thème donné avec des enquêtes sur ce qui m'aide ou se qui m'empêche de "mieux communiquer" si c'est le sujet de la formation. La aussi les personnes se découvrent par l'activité interactive.

Bonne fin de séjour à toi, et au plaisir de continuer nos partages

A bientôt bien amicalement Alexandre

par Alexandre , il y a 4 ans

Merci Alexandre. En fait un bon apprentissage, idéalement, doit être multi contextualisé. Ce que tu écris est important car en effet, chaque cerveau est unique et au delà de certains principes, il y a évidemment la manière, la forme :)

par Vincent Delourmel , il y a 4 ans

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

economie connaissance

Inspirez